Liberté et responsabilisation

 « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres »

Une communauté dont l’équilibre dépend de la responsabilité de chacun

Notre école se définit comme une école démocratique, selon le modèle donné par l’EUDEC (European Democratic Education Community) : « Les jeunes devraient pouvoir choisir ce qu’ils font, quand, où, comment et avec qui, du moment que leurs décisions ne transgressent pas la liberté des autres de faire de même. Ils devraient aussi jouir d’une part égale du pouvoir de décision sur le fonctionnement de leur organisation, notamment sur le règlement intérieur et son application, participant ainsi à y instaurer un cadre de liberté, confiance, sécurité et respect. »

Ainsi, chaque membre de l’école, enfants et membres du staff, représente une voix, un vote. Les décisions concernant la collectivité sont prises lors des différentes commissions mises en place à l’école, par un système de démocratie directe ou chacun a le droit de vote. Nous considérons que les adultes ne savent pas « mieux » que les enfants et que chacun a le même droit à s’exprimer et à donner son avis. Les enfants apprennent ainsi rapidement à s’exprimer en public, à argumenter, à écouter l’autre, et à prendre leurs responsabilités. Ils comprennent que leurs décisions ont un impact individuel mais également collectif.

Les enfants sont  responsables de leur environnement : personne ne décide pour eux mais personne ne range pour eux, n’achète pour eux, ne répare pour eux. Les enfants sont responsabilisés car ils ont un pouvoir de décision aussi valable que celui de l’adulte. Ils participent à établir les règles de la vie en communauté. Leurs décisions ne sont pas prises à la légère et ils assument les conséquences de leurs actes.

Cette responsabilité est indispensable afin de garantir la liberté de chacun dans l’école. Elle permet de maintenir un climat de confiance et de bienveillance dans l’école, climat indispensable aux apprentissages autonomes.

Le Conseil d’école et le Conseil de justice, garants de la démocratie dans l’école

Pour s’investir pleinement, l’enfant doit être libre : il lui faut une liberté de temps, une liberté de se tromper, d’expérimenter, de tester, d’essayer et de se tromper encore, une liberté d’explorer, de changer d’avis, une liberté de ne rien faire, de réfléchir, de prendre le temps de penser, d’être, d’exister.

Les piliers de l’organisation démocratique de l’école sont le Conseil d’école et le Conseil de justice.

Lors du premier sont prises les décisions qui concernent l’administration et la gestion quotidienne de l’école.

Lors du second, quotidien si nécessaire, sont désamorcés et de réglés les conflits qui ont lieu dans l’école. Cet organe redonne au mot « justice » son sens noble; on définit quelle est la décision la plus « juste » pour chaque cas de conflit.

En passant systématiquement par une phase de médiation bienveillante, les membres cherchent a comprendre ensemble ce qui a pu déclencher un conflit afin d’y apporter une solution. Cet organe est indispensable pour garder un équilibre sain dans l’école, il est également l’élément qui déclenchera la réflexion sur soi et le rapport à « l’autre ».

Le conseil de Justice permet alors de donner la parole à chaque enfant qu’il soit à l’origine du conflit ou qu’il en soit la « victime ».

C’est donc un moment où l’on apprend a gérer et exprimer ses émotions, ainsi qu’a prendre des décisions justes et bienveillantes.